24 mars 2020 : Karmapa offre un nouvel enseignement sur l’acceptation du changement

Vous pouvez écouter son enseignement audio sur Facebook [anglais]
Ou lire le texte de l’enseignement en français format PDF

26 mars 2020 : Karmapa propose cette méditation

Quand nous respirons, si nous pensons qu’inspirer est la vie, alors c’est uniquement ce que nous faisons quand nous inspirons.

Quand nous respirons, si nous pensons qu’expirer est la mort, alors c’est uniquement ce que nous faisons quand nous expirons.

Cependant, ce n’est pas parce que l’expiration est la mort que nous devons nous arrêter d’expirer.

Cet acte de panique serait en soi contre nature.

Quand nous expirons et laissons la vie aller, elle revient.

La mort peut sembler définitive, mais tout comme il y a de longues inspirations, il y a de longues expirations, et il n’y a rien d’autre.

Ces deux aspects de la respiration sont interdépendants.

Ils l’ont toujours été.

Il n’y a donc rien de permanent.

Notre corps et notre esprit naturels le savent sans aucun apport extérieur.

C’est ainsi que nos héros, les médecins, les infirmières et tout le corps médical peuvent prendre soin de tous les patients.

Bien sûr, ils ont peur et paniquent : ils sont sains d’esprit !

Mais lorsqu’ils trouvent un moyen d’accepter la réalité – qui est changement – leur courage et leur amour prennent le dessus sur la panique et la peur, et avec un seul objectif ils suivent le cours de ce qui arrive aux patients et font ce qu’ils peuvent.

Alors, respirez avec bienveillance, mes chers amis.
Respirez.
Respirez sans crainte.
Vous respirez avec moi et je respire avec vous.

28 mars 2020 – Une méditation de Thayé Dorjé, Sa Sainteté le XVIIe Gyalwa Karmapa

La récitation des Six syllabes est semblable à quelques portées de notes de musique, ou à une
sonnerie mélodieuse.

Les pratiques plus élaborées sont semblables à des partitions entières pour orchestre, comme celles créées par le Studio Ghibli.

La musique n’a pas de but réel ; il en va de même pour les pratiques méditatives.

Mais au milieu de la peur et de l’anxiété, la méditation peut nous aider à trouver le calme et à rester concentrés.

Alors, veuillez pratiquer.

Même prendre des précautions est une pratique.
Pratiquez cela aussi comme vous joueriez de la musique.